Chloë – Rencontre à Copenhague

 

Chloë est anglaise mais est installée à Copenhague depuis trois mois. Elle est employée en qualité d’assistante manager de la boutique Hôtel Chocolat dans le centre ville de la capitale.

Originaire de Liverpool, Chloë a cependant réalisé ses études au Pays de Galle. C’est à partir de là qu’est né un goût pour le voyage. En effet, elle a eu l’occasion de réaliser trois semestres dans trois pays différents : France, Allemagne et Italie. Soit un bel aperçu de diverses villes européennes.

Toujours dans le cadre de son Bachelor, Chloë repart à Paris mais cette fois dans le cadre du programme British Council. Par ce biais, elle a pu assister pendant plusieurs mois un professeur d’anglais en région Parisienne. Ce poste lui occupe un douzaine d’heure par semaine et lui laisse alors l’opportunité de travailler comme jeune fille au pair dans le centre de la capitale. Elle garde d’ailleurs toujours de très bon contact avec cette famille.

Plus tard, elle reviendra au Royaume-Unis mais à New Castle dans le nord de l’Angleterre cette fois. Elle terminera là-bas son master tout en commençant à travailler pour Hôtel Chocolat.

Diplômée, elle reviendra dans sa “ville d’adoption”, Paris en tant que chef de projet.

Mais lassée de sa routine parisienne et après une proposition pour le poste qu’elle occupe aujourd’hui, là voilà envolée pour le Danemark.

A 26 ans, Chloë est donc assistante manager du magasin Hotel Chocolat de Copenhague et découvre un mode de vie Hygge ( à prononcer [Hygger]). Vivre de façon Hygg c’est vivre un dimanche tous les jours de la semaine : concept du cocooning, du confort, de la chaleur. On y ajoute la famille et quelques amis avec des boissons chaudes et voilà une journée parfaite au Danemark…

Cependant, Chloë trouvera ça peut-être un peu trop calme. N’ayant connu que les mois d’hiver du Danemark, elle attend les beaux jours pour se faire un autre avis. Son départ n’est pas encore prévue.

Vivre à Copenhague

Pour Chloë, il n’y a pas eu de problème d’insertion sociale. La frontière entre vie professionnelle et personnelles est mince et surtout se fréquenter en dehors n’est pas mal vu. Malgré un niveau de vie élevé, la qualité n’en reste pas moins désagréable bien au contraire. Comme j’ai également pu le ressentir en l’espace de deux jours, cette petite ville au froid sec semble donc très agréable à vire. Malheureusement, après avoir vécu dans l’une des capitale les plus animées d’Europe, on prend vitre conscience que les activités peuvent manquer. Comme j’en parlais dans mon premier article, les magasins, les restaurants ferment très tôt, ne sont pas tous ouvert le dimanche, les entrées des musées sont chères. 

Autre point négatif, les danois semblent être vexés que nous ne parlions pas leur langue après trois mois. Tel est le sentiment de Chloë après trois mois qui ne parle effectivement pas la langue car son anglais lui suffit amplement. Ayant déjà quelques bases d’allemand, elle admet qu’il ne serait pas trop trop compliqué de prendre le temps de l’apprendre.

Je lui ai demandé si elle avait deux-trois recommandations à nous faire, et en premier se fût les Jardins de Tivoli, à Noël. L’ambiance très chaleureuse des fêtes y est très présentes, le marché, le vin chaud, les lumières, les attractions. Quoi de mieux pour passer une agréable soirée ?

La petite sirène fait également partie des visites incontournable ainsi que le quartier de Louisiana que je n’ai pas eu le temps de visiter. Cette partie de la ville est pour Chloë très agréable car elle est située près de la mer mais aussi de la montagne.

Même si aujourd’hui aucune date de retour n’est prévue, Chloë anticipe un peu et se verrait bien soit repartir en Angleterre ou un (tout petit) peu plus loin, en Australie. Le soleil et la mer finissent par manquer ! De plus, elle voudrait s’orienter vers des métiers axés sur la nutrition.

Merci beaucoup Chloë de m’avoir accorder ce temps sur la fin de ta journée.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur elle, je vous invite à retrouver son instagram :

Recent Posts

Leave a Comment