Partir à New-York en hiver, mes conseils.

Quelle idée que de parler voyage en cette période d’épidémie Covid… C’est surtout le moment pour moi de rattraper mon retard sur mes derniers voyages, notamment mon city-trip à New-York en Janvier dernier. Froid ? Oui. Neige ? Oui. Soleil ? Surtout. Toujours aussi belle, cette ville se visite décidément à toutes les saisons.

Ce voyage à New-York était un cadeau d’anniversaire de la part l’amoureux mais nous avons eu quelque soucis d’agenda ne permettant pas de le programmer à la suite de mon anniversaire.

Peu importe, aujourd’hui nous en sommes revenus, et mes souvenirs ont été bien notés dans mon carnet de bord. A nouveau, cette ville m’a transportée et j’ai vraiment hâte de pourvoir y retourner à nouveau !

Nous avons choisi le mois de janvier pour plusieurs raisons : nos deux agendas étaient libres à ce moment là donc l’organisation était plus simple. La seconde raison est simple : c’est beaucoup moins cher qu’au printemps ou encore pendant l’été. 

Préparer son voyage à New-York

Vérifier son éligibilité pour entrer sur le territoire : l’ESTA

Comme pour tous voyages aux Etats-Unis vous devez faire une demande d’ESTA: ce document fait office de visa et vous donne l’autorisation ou non de pénétrer le territoire américain. Ce document est nécessaire même si vous ne faites qu’y transiter pour vous rendre dans un autre pays. Vous remplissez en ligne un formulaire et une réponse vous sera adressé par e-mail assez rapidement. Ce document est payant, à hauteur de quinze euros (Déc.19) mais est valable deux ans de mémoire. En revanche, prenez garde à utiliser le bon site. Il ne ressort pas forcément en premier dans les résultats Google, mais le site français Service Public a une page avec le lien direct.

Nous avons par précautions préférer faire la demande avant de prendre notre billet d’avion. Nous sommes chanceux de posséder un passeport français et de pouvoir circuler librement, néanmoins, nous ne sommes jamais trop prudents.

Les billets d’avion

Les prix des billets pour New-York sont finalement assez stables d’une période à l’autre de l’année. Certains périodes peuvent être plus chères, mais avec l’arrivée de compagnies low cost, les compagnies régulières ont du adapter leur tarification. 

Cependant, beaucoup d’entre elles n’incluent pas de bagage en soute. Les tarifs sont souvent très abordables à cette condition. Et on sait tous que New-York peut vite devenir une machine à consommer. Et qu’un bagage cabine ne suffirait pas pour certains.

Nous sommes partis 6 jours en plein hiver. Nos valises étaient bien remplies avec des pulls et affaires chaudes pour pouvoir visiter la ville sans être contraint par le froid. On sait tous qu’une valise d’hiver composée majoritairement de pulls se remplit plus vite qu’en été.

De plus, nous comptions ramener quelques pièces, tout en restant raisonnable car nous n’avions pas de vrais « besoins » (enfin, mon amoureux devait peut être renouveler son jogging de maison 😉 ). De ce fait, nos deux valises cabines seraient un peu juste. C’est pour cette raison que nous avons choisi de prendre une valise pour deux à mettre en soute. Cela a permit d’y rajouter les chaussures et nos trousses de toilettes.

Nous avons fais une petite étude comparative entre les dates, horaires, prix du bagage en soute. Et nous nous sommes décidés sur American Airways (Norwegian, Level, Air France et British Airways étaient les autres compagnies que nous avions regardé).

Le prix du billet hors bagage en soute était proche des 300€ par personne. Le bagage en soute lui était à 50€ par trajet, soit 100€ pour l’aller-retour. Pour votre information, nous avons du prendre nos deux billets à part. Sinon le bagage s’ajoutai pour les deux passagers et nous n’étions pas sur de pouvoir en ajouter un par la suite au même prix. Je suppose que c’est possible tant que c’est fait avant le passage à l’aéroport mais impossible de vous dire s’il est forcément ajouté pour les deux passagers.

Où dormir à New-York ? ou comment faire de véritables économies…

La plus grosse économie en partant en Janvier plutôt qu’à une période où les températures seraient plus clémentes, s’est localisée sur la réservation d’hôtel.

Nous avons séjourné chez Pod 51 pour un budget d’environ 550€ les cinq nuits la chambre grand lit et salle de bain privative en réservant via notre cher ami Booking.com.

Pour vous donner un ordre d’idée, la même chambre pour un séjour au mois de mai était affiché à plus de 1000€ les 5 nuits. 

J’aurais préféré réserver en direct c’est toujours mieux pour l’hôtelier afin qu’il n’ai pas à reverser de commission à la plateforme. Je les ai contactés pour signaler que Booking m’offrait un tarif plus avantageux, mais que j’aurais préféré réserver avec eux aux même conditions tarifaire. Chose qu’ils ont refusé.

POD 51 fait parti du groupe hôtelier américain POD qui propose des hôtels mi-auberge de jeunesse, mi-hôtel localisé principalement sur la côte Est des Etats-Unis. 

La localisation était vraiment parfaite près de Lexington Avenue pour la partie touristique de la ville. Pour un prochain séjour, nous choisirons un hôtel peut-être plus au sud, vers Little Italy ou Greenwich. En effet, le quartier était assez calme pour sortir le soir. Et aussi plus proche de Brooklyn que nous avons très peu visité et souhaitons alors découvrir lors de prochains voyages. Je reviendrais dessus dans un second article.

Nous avons apprécié le bar/salle de jeu le soir, et c’est pour cette raison aussi que nous avons choisi cet hôtel : nous savions que nous allions avoir (très) froid et que nous marcherions beaucoup. Nous voulions avoir un bar  cocktails pour quand même passer une soirée sympa sans avoir à s’emmitoufler à nouveau. Des jeux de société et une carte plutôt junk food sont proposés. 

Comment s’habiller quand on vous annonce « ressenti -11° » ?

Et qu’on veut garder un minimum de style ?  Eh bien oubliez cette partie. 

J’exagère presque mais le principe premier à retenir : les trois couches. A partir de là, je vous laisse avec votre penderie.

De mon côté, je suis allée chez Uniqlo investir dans leur collection technique Heattech qui est d’un très bon rapport qualité-prix. On m’a offert aussi deux pièces à Noël, qui était une quinzaine de jour avec notre départ à New-York. Voici les pièces de la gamme Extra Warm dont je m’étais équipée : 

  • Un débardeur , je n’ai trouvé que la version « été » (qui est très bien aussi) mais il existe le même modèle en version Extra Warm,
  • Deux sous-pulls thermique,
  • Un pull col-roulé,
  • Des paires de chaussette techniques (je n’ai pas retrouvé le lien, mais c’est vraiment très pratique).
  • Un pantalon/legging technique , je n’ai pas trouvé la version heattech sur leur site, mais ça vaut vraiment le coup d’en trouver un équivalent ou de prendre un legging classique (Monsieur en avait un) à porter sous un pantalon, j’ai très clairement vu la différence en portant un jean classique (beaucoup trop froid),
  • Un collant fantaisie (le mien était noirs à paillettes, mais ils taillent petits et n’est pas suffisant pour les températures négatives à mon goût). Je ne l’ai porté qu’un soir pour sortir et le dernier jours pour ensuite prendre l’avion.
  • J’avais également emporté un col-roulé un pull en V de leur collection Merinos pour tourner avec les sous-pull technique. 

Le reste ma valise était constitué surtout de gros pull tous avec au moins 40% de laine, deux-trois chemises et deux robes. Que je n’ai porté qu’un soir et le jour du départ… 

Généralement, j’assemblais les couches de cette manière : 

  • Débardeur
  • Pull en mérinos ou technique
  • Chemise 
  • Pull

L’étape chemise permettait d’apport un petit plus à certaines tenues si vous tenez à avoir l’air un peu looké. J’insiste sur avoir l’air car quoi qu’il arrive entre le bonnet, les gants, la parka et l’écharpe… On ne vous voit plus !

Pour marcher, j’ai opté pour des Timberland achetées pendant le Black Friday. Si vous optez pour ces chaussures n’hésitez pas à prendre une pointure au-dessus et à les porter plusieurs fois avant votre voyage pour les faire. Elles seront très raides au début et même si je n’ai pas eu d’ampoule, j’ai vite eu mal aux pieds le temps de les faire, et même au début du voyage. En revanche pour le froid c’était top.

En guise de manteau, j’avais pu trouvé dans outlet une parka doublée qui m’a véritablement tenu chaud. En plus des 3/4 couches en dessous. 

Je rajoutais à ça une écharpe en cachemire trouvé sur un marché pendant les fêtes. Puis des gants et un bonnet. Ces trois accessoires sont INDISPENSABLES, surtout pour le vent.

Cette liste est bien sûr personnelle a demandé quelques investissements que je n’avais pas.

Monsieur n’a quant à lui uniquement acheter un leggings technique puisqu’il a pu utiliser une bonne partie de ces vêtements de ski (sans la combinaison) et c’était parfait. Il marchait en baskets toute la journée et n’était pas gêné par le froid plus que ça. Comme moi, bonnets, gants, écharpes et parka doublée.

Et la météo dans tout ça ?

Ce que je ne vous dis pas, c’est que nous avons eu une chance de dingue sur la météo. Partir en Janvier était un paris : soit le temps était si froid que nous pouvions avoir du soleil une bonne partie du voyage soit pas si froid mais beaucoup de pluie.

Par chance, c’est la première hypothèse qui s’est confirmée et nous a permis de visiter New-York sous un ciel radieux et un soleil magnifique.

Et nous avons même eu l’opportunité de voir New-York sous la neige le temps d’une après-midi. Le lendemain, le soleil et le ciel bleu était au rendez-vous. 

Je vous retrouve dans un deuxième article avec notre programme journée par journée.

A très vite !

 

Annah

Passionnée de voyage, je souhaite partager mes aventures, mes conseils avec cette immense communauté qu'est internet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page