Périple cambodgien – On montre quoi aux copains ?

Il y a maintenant près de deux ans que j’ai pu partager un voyage sac à dos avec des copains au Cambodge. Faire découvrir un pays que l’on commence à connaître mais surtout que l’on affectionne peut s’avérer être une entreprise compliquée : en effet, quelle déception qu’il n’est pas le même enthousiasme à cette découverte, qu’ils n’aient pas non plus ce coup de cœur qu’on a pu avoir dans le passé. Cela était une de mes nombreuses appréhensions ! Le Cambodge n’était pas pour moi une découverte profonde puisque j’avais déjà eu l’opportunité de le visiter à plusieurs reprises. Seulement, trois régions me sont encore inconnues. Cela fera l’objet d’une autre visite ! Je suis retournée il y a quelques semaines au Cambodge avec mon amoureux, et un rythme moins chargé depuis quelques semaines me permet enfin de vous partager une idée d’itinéraire qui vous fera économiser sur le biller d’avion et d’avoir un bel aperçu du Cambodge.

En charge de l’itinéraire, je me devais d’essayer de présenter un aspect assez global et représentatif du pays tout en laissant ma fibre de globe-trotteuse, si je puisse la qualifier de telle, ressortir. C’est-à-dire ne pas tomber dans les sentiers touristiques mais aussi vivre des moments plus fort en rencontrant des locaux ou se laisser perdre dans les campagnes… vive les virées motos pour l’occasion !

En réalité, je me suis beaucoup inspirée de mon premier voyage en Asie il y a environ 4 ans, vous savez ce voyage qui m’a donné cette bougeotte incontrôlable ? En effet, ce premier aperçu m’a tout d’abord donné envie de revenir mais surtout, il m’a montré le beau mais aussi le moins beau de la Thaïlande et du Cambodge.

D’habitude, je n’hésite pas à être un peu souple sur mes itinéraires et à changer au grès de mes envies, seulement, voyageant à quatre cela peut s’avérer une aventure périlleuse puisqu’il ne faut pas seulement tenir compte de nos propres ressentis mais aussi de tous les autres… Et en général personne n’est d’accord. Pour éviter des désagréments de groupes supplémentaires, l’organisation était selon moi de rigueur. Après nous n’avons pas pour autant été rigide puisque nous avions des petites marges de main d’oeuvre. Puis on a surtout complètement improviser notre retour pour Bangkok !

Enfin, venons-en à l’essentiel avec une carte de notre itinéraire pour que vous puissiez mieux vous rendre compte:

Je pense qu le Cambodge peut offrir de nombreux types de paysages tous aussi beaux et diversifiés les uns que les autres. Il n’y aura que l’Est que nous n’aurons pas eu le temps de visiter restera inconnu, mais d’après les échos que j’ai pu avoir cette région est surtout réputée pour sa jungle et montagne. Le Sud est surtout propice à des activités balnéaires par ces plages et îles presque paradisiaques et bien moins visitées que ses voisines thaïlandaises.

Première étape : Bangkok, Thaïlande

Les vols depuis la France pour l’Asie sont moins cher si l’on choisi d’atterir à Bangkok plutôt que Phnom Penh, nous avons opté pour le choix plus économique. Puis passer quelques jours dans la capitale thaïlandaise reste tout de même assez sympa. Je ne vous en dis pas plus et vous invite à aller lire les quelques lignes de mon article Bangkok en 24h pour vous donner quelques idées de comment nous avons très brièvement découvert la capitale.

Deuxième étape : Siem Reap

Notre périple se poursuit, direction le Cambodge par la frontière terrestre (voir la fin de mon article sur Bangkok pour le passage de la frontière).  Siem Reap est l’étape incontournable pour tous voyages au Cambodge. Je ne vous annonce rien de bien nouveau mais cet ancien village abrite les somptueux temples d’Angkor datant du IXème siècle. Nous y sommes restés 4 nuits, je vous présente très brièvement l’organisation des jours passés sur place

  • 1er jour : arrivée à l’hôtel et joie de profiter de la piscine
  • 2ème jour : Départ pour Angkor tôt dans la matinée afin d’éviter les foules et profiter des lumières matinales… Nous sommes malheureusement arrivés trop tard pour le lever du soleil. Ce n’est que partie remise !
  • 3ème jour : visite des villages flottants autour du Tonlé Sap.
  • 4ème jour : balade en moto dans la campagne environnant Angkor. Une des plus belles journées du voyage !

Angkor est tout simplement magique, si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous procurez le pass 3 jours afin de profiter à fond de chacun des temples à différentes heures de la journée (tôt le matin étant le plus agréable car il fait beaucoup moins chaud), quitte à faire plusieurs aller-retour depuis Siem Reap pour éviter les hordes de touriste et la chaleur. Il faut compter environ 60$ pour les trois jours.

Concernant l’hébergement, c’est le Lotus Blanc qui nous a accueilli pour ces trois nuits en août 2016. Très bel hôtel, un chouilla excentré mais l’équivalent de 3 dollars en tuktuk pour rejoindre la vie nocturne. Les chambres, très spacieuses, offrent une jolie vue sur la piscine. Point fort, le buffet du petit-déjeuner est à tomber !

A l’occasion de mon voyage en mai 2018, j’ai pu découvrir les ateliers d‘Artisans d’Angkor que je vous recommande pour ramener de beaux souvenirs qui contribuent à développer la formation de jeunes au travers de métiers artistiques.

Troisième étape : Phnom Penh

Capitale du Cambodge, mais c’est aussi là que vivait en 2016 ma famille, je me devais d’y passer pour ces deux raisons. Malheureusement, deux nuits et donc trois jours sur places sont beaucoup trop court pour profiter ce que la capitale a à offrir. Nous avons pu passer une journée sur l’île de la Soie, un très agréable moment au bord de l’eau à découvrir le tissage à partir de fil de soie. Les marchandes n’hésiteront pas à vous amener voir leur métier à tisser. Il faut voir à quelle vitesse elles peuvent tisser : C’est impressionnant ! La matinée précédente le départ pour Kep ne fût pas très joyeuse puisque nous sommes allés « visiter » la prison S-21, symbole du génocide Khmers Rouges dans les années 70. Même si cette visite prend au cœur, aux tripes et tous vos sens, elle est je pense inévitable pour comprendre le fonctionnement du Cambodge actuel. Je regrette de ne pas l’avoir visité bien plus tôt. En attendant retrouver la première version de mon article sur Phnom Penh !

Lors de mon dernier séjour à la capitale (mai 2018), nous avons dormi en amoureux au SIM Boutique Hôtel situé au sud de la ville. Je recommande l’hôtel car c’était vraiment un très bon rapport qualité-prix (150€ les trois nuit). Cet hôtel offre des chambres avec une vue en hauteur sur la ville ainsi qu’un bar et une piscine en roof-top. La ville étant assez polluée, c’était très agréable.

Quatrième étape : Kep et Kampot

Kep est un petit village de pêcheur où il y fait bon vivre représenté par son marché de poissons lui-même réputé pour son crabe cuisiné avec le poivre de Kampot, ville plus grande situé à une vingtaine de kilomètre de Kep.  En 2016 nous avions visité l’île aux Lapins et j’y suis retournée en 2018 et malheureusement le charme n’est plus là : mauvais entretien et restaurants bordent la plage qui n’est pas entretenue. Egalement, louez des motos, scooter pour vous rendre à Angkun Beach, plage calme située à quelques kilomètres de Kep où vous pouvez vous asseoir sous des paillotes en buvant une fresh coconut. Le soir, vous pouvez profiter des restaurants du Crab Market. Aussi, des “vendeurs de rues” vous proposeront des plats simples mais traditionnels à des prix beaucoup plus abordables. Bonne ambiance khmère assurée ! Nous avions passé environ 4 jours à Kep dont deux en allant en moto vers Kampot (nous y avons passé la nuit). Ces deux journées de moto trip nous ont donné l’occasion de visiter la campagne près du Bokor qui est magnifique ainsi que les grottes. Des enfants se proposent moyennant quelques dollars de vous accompagner et vous guider. Pratique contre laquelle je suis mitigée car ils ne vont pas à l’école mais ça reste mieux que de la “délinquance”.

En mai 2018, à Kep nous avons séjourné au Saravoan pour trois nuits (environ 130€). Piscine et vue direct sur la mer ce qui était très agréable avec les jolis couchers de soleil que la ville offre. Les chambres étaient propres et simples. A Kampot, nous avons choisi de dormir dans une hutte sur le Mékong, Bamboo Bungalow. Notre grand regret… une partie était en petit travaux pour créer une ponton permettant d’amarrer de petits kayaks. Ce lieu qui devait être un havre de paix et calme s’est avéré un peu plus bruyant. Néanmoins, je recommande !

Cinquième étape : KohRong et Koh Rong Samloen

Les 5 derniers jours de nos vacances se sont déroulés sur deux îles superbes au sud du pays : eau transparente, sable fin et beaux hôtels… Un peu de vacances pour terminer ce voyage. L a liaison se fait en bateau depuis Sianouckville, plusieurs bateaux partent par jour et font le tour des deux îles pour vous déposer. Koh Rong est celle plus festive, vous n’avez pas posé le pied à terre que de nombreux bars sont déjà à votre porté. Notre hôtel, StarFish Bungalows, propose de petites cabanes sur pilotis, excentré par rapport à la vie nocturne mais néanmoins accessibles et surtout à proximité de plage très jolies et vide ! Prévoyez une lampe de poche pour traverser la mini jungle (sans danger) pour sortir le soir et de l’anti-moustiques !

Koh Rong Samloen est beaucoup plus calme et plus luxe. Nous avions réservé au One Resort, grand bungalow avec vue direct sur la mer, piscine à débordement, bref, petit plaisir de fin de séjour. Ici, les hôtels et même les restaurants sont beaucoup plus cher. Par chance, en marchant un peu nous avions trouvé un restaurant local à prix plus abordable où nous y avons mangé la plus part de nos repas. Aussi, une sortie en mer a été réservée directement par eux, moins cher et plus privée que celle proposée par l’hôtel. C’est à cet occasion que j’ai pu réaliser l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage : observer le plancton de nuit sous l’eau. C’était vraiment un moment magique où à chaque mouvement, le plancton scintillait. Je vous recommande vivement cette expérience.

Les îles sont accessibles par un speedboat dont l’aller-retour entre Sianouckville et l’une des îles coûte 20$ par personne (août 2016).

Sixième étape : Le retour

Pour le retour, ce fût assez périlleux puisque nous devions retourner à Bangkok sans passer des heures dans un bus, sans nous ruiner et sans louper notre avion.

Au final, nous avons passé pas mal de temps dans les transports mais nous avons surtout découpé le voyage retour en plusieurs parties :

  • Depuis Ko Rong Samloen, speed boat pour rejoindre Sihanouckville où un taxi nous attendait pour nous amener à la frontière thaïlandaise (environ 20$ par personne)
  • Après le passage de la frontière, il était tard et presque tous les taxis étaient déjà repartis pour Bangkok, Trat ou d’autres villes Thaïlandaise. Nous arrivons à négocier un mini-van pour aller jusque Trat. Arrivée à la gare routière, nous avons pris un bus pour rejoindre Chantaburi. Ville que j’avais pu visiter lors de mon premier voyage et surtout réputée pour ses marchées de pierres précieuses. Le trajet entre Trat et Chantaburi revenait à environ 2euros par personne.
  • Arrivée à Chantaburi, nous avons trouvé une guesthouse où nous avons pu y dormir pour une quinzaine d’euros à 4… On était serré, je vous l’accorde. Mais qu’importe, nous n’allions pas y passer des jours !
  • Le lendemain matin, nous passons la matinée à visiter la ville, en nous baladant dans les petites ruelles, visitant la célèbre Cathédrale. Des bus partant pour Bangkok toutes les heures, nous avions le temps.
  • C’est vers 13h-14h00 que nous prenons notre dernier bus pour rentrer à Bangkok. Le trajet nous coûte à nouveau 5-7€ à peine. Seulement, les embouteillages à l’arrivée nous ont fait perdre beaucoup de temps.

 

Vous l’aurez compris le retour a été long car il y a eu beaucoup d’étapes. Cependant cela a aussi pu permettre de découvrir une autre ville thaïlandaise encore peu touristique et qui mérite d’être connue pour son calme. Elle est parfait en étape entre le Cambodge et Bangkok.

Maintenant, je vous laisse profiter de quelques images de ces trois semaines de voyages !

Recommended Posts

Leave a Comment