Bangkok en 24h ! – Entre Asie et Occident

Bangkok, capitale de la Thaïlande, est presque une plaque tournante pour se rendre à la fois dans les différentes villes du pays mais aussi pour rejoindre les frontières birmanes, laotiennes, Cambodgiennes, puis, bien plus au sud, malaisiennes. Ce passage à Bangkok est plus ou moins express en fonction du temps accordé par votre escale. Il est vrai que les vols de l’Europe vers Bangkok sont tellement nombreux que forcément vous trouverez un large choix de prix à la différence de vol vers le Cambodge notamment. Sur mon dernier achat de billet, je pouvais rajouter près de 300€ pour aller jusque Phnom Penh. Autant en profiter pour découvrir de New-York de l’Asie, non ?

Je reconnais que 24h dans cette mégalopole, c’est très court. Mais de quoi vous donnez un bel aperçu, et je trouve la ville très fatigante donc 24h00, sur plusieurs voyages, sont suffisantes à mon goût. Sauf, si vous décidez d’y passer deux semaines si ce n’est plus, et que vous trouviez vos repères. Vous n’aborderez pas votre visite de la même façon. Quand je dis vingt-quatre heures je raccourcis un peu car en réalité, nous avons eu près de 48h00. Seulement, la première journée, après le vol, est passée de façon éclair, nous avons plus marché sans réel but dans la ville pour craquer en faisant une sieste à l’hôtel tôt dans la soirée.

Reprenons depuis le début…

Nous sommes arrivés à Bangkok en début de matinée, puis à l’hôtel vers 10h30-11h pour récupérer une des deux chambres. Pas de perte de temps, malgré la fatigue, on repart très rapidement avec le métro depuis la station Silom sur Silom Road pour trois stations (25Bath pour le ticket par personne). En descendant à Saphan Taksin, vous arrivez tout près du fleuve Chao Phraya qui traverse la capitale de là, vous pouvez prendre des petites pirogues qui vous emmène dans les quartiers au nord de la ville, plus touristiques. Attention, ces pirogues coûtent 300Bath par personne… Avec la fatigue du voyage nous nous sommes dit que les tarifs avaient peut être augmentés jusqu’au moment où l’on réalise que nous étions entre touristes… D’où les prix ! Prenez les bateaux qui mêlent touriste, locaux et coûtent une trentaine de bath seulement ! L’embarcadère se situe à environ une douzaine de minute à pied en longeant le fleuve. Une fois sur l’un des deux bateaux, descendez à Rajinee, embarcadère à proximité de Wat Pho et du Grand Palais. Pour le premier jour, nous avons simplement déambulé dans les alentours pour s’acclimater à la chaleur et l’agitation ambiantes. Pour déjeuner, nous avons pris un taxi en négociant le prix jusque à ChinaTown. Quartier très vivant où vous trouverez des tas de petites boutiques mais aussi de petits restaurants de quartier. En sortant de déjeuner il était déjà 16h00 et un gros orage s’abattait sur la ville. Taxi et direction l’hôtel où nous avons profité de la piscine avant de craquer et de faire une sieste jusqu’au diner. Pour sortir, le quartier de Silom est vraiment très sympa. Nous avons diné dans une cantine de rue avant d’arpenter le marché de rue qui longe l’avenue.

Silom Road

Chao Phraya

bangkok_chinatown_thailand

Notre deuxième journée fût plus complète. Nous quittons l’hôtel jambes et épaules couvertes pour aller passer la matinée à Wat Pho puis Wat Intharawihan.

  • Wat Pho est très certainement le temple le plus connu de la capitale car il abrite le fameux Bouddha couché de plus de quarante mètres de long et recouvert d’une feuille d’or. Edifié par Rama Ier, Wat Pho est aussi le plus ancien et grand temple de Bangkok. Autours du temple, de nombreux petits temples permettent de se promener de façon très agréable dans son enceinte entre les nombreuses pagodes et les 394 bouddhas assis. L’entrée au temple coûte environ 150Bath et comprend également une bouteille d’eau. Sachez qu’une école de message très réputé se situe aussi à proximité du temple. Ce sont des étudiants qui s’entrainent sur votre dos ou jambes/pieds.
  • Wat Intharawihan est moins connu que son voisin plus près de Chao Phraya, mais vous pouvez y admirer l’étonnant Buddha haut de plus de trente mètres. Promenez-vous ensuite dans le quartier, le long d’un des bras du fleuve, au loin des touristes, vous trouverez du calme dans le centre de Bangkok. C’est également dans ce quartier que nous avons pu trouver une petite agence où acheter nos tickets de mini-van pour la frontière Aranya Prathet Poipet. Le trajet nous a couté une dizaine d’euros chacun. L’avantage d’un mini est que les arrêts sont moins fréquents, en partant à 7h00 du matin nous sommes arrivés avant midi au poste de frontière.

A proximité de Wat Intharawihan, se situe le marché aux amulettes, nous ne l’avions pas visité cette fois, mais lors de mon premier voyage en Asie il y a plus de trois ans maintenant. Vous pouvez voir autour du cou de nombreux thaïlandais des petits bouddhas ou autre symboles avec chacun leur symbolique.

Nous étions à Bangkok le 12 août, soit le jour de l’anniversaire de la reine et donc le jour de la fête des mères dans le pays. Celle-ci est globalement appréciée mêmes si les attentats ayant régulièrement lieux à son encontre laisse penser le contraire… En dehors de ces fâcheux évènements, c’était très sympa de découvrir la capitale dans cette ambiance de fête ! Concerts, décorations sont mis en place pour cette journée spéciale.

Wat Pho

Pagodes

Pagodes

Bouddha debout

bangkok

queen_day_bangkok

queen_day_birthday

Le soir nous avons fait comme bons nombres de touristes et sommes allés nous promener et diner dans le quartier de Khao San Road, quartier animé de Bangkok, mais surtout quartier très blancs, comprenez par-là touristique…

Le lendemain matin, nous repartons déjà de Bangkok, destination le Cambodge ! Pour rejoindre la frontière, nous avions donc acheté notre ticket dans une petite agence dans un quartier un peu excentré de Bangkok. Nous avions rendez-vous à 7h00 du matin près du poste de police de Khao San Road. Le mini van est arrivé avec un petit retard mais nous avons tout de même pu arriver à 11h30 à la frontière donc aucun problème sur le reste de la route. Pas trop de pause ni de panne de moteur ! C’est l’avantage de ce mode de transport, peut être un chouilla plus cher que les bus touristiques, mais vous pouvez gagner beaucoup en temps.

 

Passage de la frontière

L’agence où nous avions acheté nos tickets de bus nous proposait bien sur le trajet complet jusqu’à Siem Reap, au Cambodge, seulement nous préférions passer la frontière par notre propre moyen et nous rendre à la station de bus à quelques bus de la frontière, côté Cambodge.

Lorsque le mini van nous dépose sur la zone où se situe les postes de frontière, je me retrouve un peu désemparer, les choses évoluent très vites ! Le conducteur nous a gentiment indiqué la direction à suivre, ensuite il nous a suffi de suivre la foule.

La sortie de la Thaïlande est bien organisée, vous avez presque l’impression d’être dans un aéroport… aussi petit soit-il bien sûr ! Une fois le tampon de sortie du pays obtenu, vous sortez des bâtiments thaïlandais pour vous rendre sur la zone internationale, et surtout au poste d’obtention de visa. Alors, comme à de nombreux poste de frontières asiatique, attention aux arnaques… Le prix du visa au moment de ma venue est bien de 30$. On peut éventuellement vous demander 5$ de plus si vous oubliez vos photos d’identité. Ne vous laissez pas faire et vous passerez sans soucis ! C’est facile à dire car mon passeport contient déjà quelques visas et tampons des pays, donc plus facile quand j’explique que « non, je n’ai jamais payé 1200 bath de plus ».

Une le visa obtenu, nous arrivons au bureau d’immigration où nous remplissons les documents d’entrée au Cambodge avant d’y accéder définitivement.

Et de l’autre côté, il se passe quoi ?

La suite dans mon prochain article !

 

Recommended Posts
Showing 4 comments
  • Muslim Traveller family
    Répondre

    Il semblerait qu’on y soit passé le même jour 😉
    J ai beaucoup aimé Bangkok, c est très intense et y passer plus de quelques jours me semblerait difficile avec des enfants mais j’aimerais vraiment y retourner pour explorer davantage

    • Annah
      Répondre

      Hello 🙂 !
      Quelle coïncidence en effet ! En même temps, le monde est petit…
      C’est vrai que Bangkok plus de deux-trois jours, avec des enfants qui plus est, me paraît fatiguant c’est vrai. Une solution peut être de découper la semaine “Bangkok” en deux : trois jours au début du séjour, et trois jours à la fin après avoir récupérer sur les plages plus au sud !
      J’aimerais beaucoup y rester pour y vivre plusieurs semaines et m’imprégner de la culture locale.

  • tania
    Répondre

    ça m a rappelé mon voyage en Thaïlande en 2012
    3 semaines en Thaïlande avec quelques jours à Bnagkok
    j avais bien aimé mon premier séjour en Asie

    • Annah
      Répondre

      L’Asie est réellement un contient magique !
      Je te souhaite de tout coeur d’y retourner, notamment pour découvrir le Cambodge, bien que le pays se relève difficilement du massacre qu’il a subit, il reste magnifique !!

Leave a Comment