Prague, infos pratiques !

Si vous avez lu ma présentation “Qui suis-je ?” vous savez que je travaille dans l’hôtellerie. Ma semaine de vacances au mois de juillet m’a été imposée un peu au dernier moment. 2 mois avant, j’avais pu partir une dizaine de jours au Cambodge. Cette fois, sur une semaine, je ne voulais partir pas trop loin : l’Europe cache aussi de merveilleux endroits !

Le vol

Vue depuis l'avion

Vue depuis l’avion

J’ai trouvé mon vol via le site Liligo qui compare de nombreuses compagnies pour trouver le meilleur prix en fonction des horaires.

Mon vol a coûté environ 170€ et j’ai voyagé avec Czech airlines. L’aller était desservi par Air France et le retour par Czech. Le vol aller comme retour a duré une heure et demie environ. C’était donc très très rapide.

Partant pour trois nuits, j’ai choisi un départ très tôt le matin (7h30) et retour très tard le soir (22h00) afin de profiter un maximum de mon séjour.

Avec du recul, en particulier pour l’aller, un vol à 7h30 est un peu fatiguant. Une fois arrivée, vers 10h30 à mon auberge, je sentais que la nuit fût courte. J’ai donc fait une sieste plutôt que de me promener… Cela est très variable d’une personne à l’autre, mais je pense qu’un vol partant vers 9h30 suffit largement ! Surtout quand celui-ci est aussi court. Cela permet de ne pas arriver trop fatigué à destination…

Le métro

Plan de métro

Plan de métro

Le centre ville de Prague est très bien desservi depuis l’aéroport : en sortant du Terminal 2, les arrêts de bus se situent tout de suite sur la droite. Prenez le bus 119, descendez au Terminus, de là le métro vous amène dans le centre de Prague. La station la plus centrale est Musteck. Bien sur, descendez à la station la plus pragmatique par rapport au lieu où vous allez vous rendre !

Le ticket s’achètent aux bornes des arrêts de bus pour 32 couronnes (1€20) et est valable 90 minutes.

L’auberge

Réception de l'auberge

Réception de l’auberge

Alors… La partie la plus compliqué je trouve lors d’un séjour : se loger. Une question d’habitude surement.

J’ai séjourné à l’auberge Art Hole Hostel. Cette auberge est je trouve très bien située : dans une petite rue calme, à quelques minutes du centre ville. L’auberge se situe dans un immeuble traditionnel. Ce qui est assez perturbant car en arrivant devant la porte, nous devons sonner à l’interphone, comme si nous allions chez un particulier. La réception, salle commune, cuisine et deux dortoirs (où je dormais) se situent au premier étage. D’autre dortoirs sont situés plus haut dans l’immeuble.

D’aspect général, l’auberge est propre : draps, sanitaires, etc. Bien sur, mon regard hôtelier est un peu trop exigeant sur certains détails qui ne gêneraient surement personne. Comme son nom l’indique l’auberge propose une ambiance colorée, avec de nombreux dessins ou peintures au mur.

J’ai trouvé regrettable que les dortoirs du premier étage soient collés à la salle commune… Pour peu qu’une ambiance conviviale et un peu bruyante y règne… Trouver le sommeil est un peu compliqué. De même pour les casiers grinçant situés dans les dortoirs…

Après pour trois nuits, j’ai trouvé ça très bien !

Comme pour mon voyage au Japon, j’ai réservé cette auberge via le site Hostel World. L’application permet également de réserver, pratique si vous êtes déjà sur place sans ordinateur !

Se nourrir, ou la partie la plus amusante dans un voyage !

Goulache : plat traditionnel

Goulash : plat traditionnel

Bon, qu’on se le dise. Si vous souhaitez bien manger, Prague n’est pas la destination la plus fun pour ça. Je suis très contente d’être française par moment.

A proprement parlé, je n’ai mangé qu’un plat traditionnel : le goulash. Pour être sur de goûter un plat de bon qualité, j’ai réussi à trouver un restaurant très calme, près du centre ville : U Ferdinand. Le décor est fait d’outil de jardinage, ils produisent leurs propres bières qui sont vraiment bonnes !

Ce restaurant semble très très prisé : il ne faut pas hésiter soit à réserver soit à venir tôt.

La carte du restaurant propose également un large choix de plat végétarien.

Le goulash, qu’est ce que c’est ? Des quenelles de mies de pain, une sauce légèrement épicée avec de la viande de bœuf marinée. Ce n’est pas mauvais bien sur, on sent que c’est un plat très typique, parfait pour les hivers glaciales que cette partie de l’Europe peut connaître car il tient bien au corps. Cependant, il n’est pas exceptionnel…

Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de goûter beaucoup d’autre plat : quand je voyage seule je mange rarement dans un vrai restaurant et la nourriture de rue se trouvait souvent dans les endroits très fréquentés par les touristes. Ce qui entend un prix onéreux mais aussi une qualité très variable. Je n’hésiterais pas la prochaine fois à tester d’autre spécialité !

Pour mes déjeuners, je suis allée à deux reprises chez Bake Shop. Concept un peu moderne de boulangerie proposant des produits sucrés (gâteaux en crème), salés (quiches très originales) et neutres (des pains très variés). Les prix sont un peu cher pour la ville mais la qualité est là. De plus, le fait de pouvoir emporter m’a permis d’aller profiter des parcs pour y déjeuner tranquillement.

Lors de mes escapades, comme à Rome, j’aime beaucoup utilisé la collection En quelques jours des éditions Lonely Planet. Le format est parfait, l’organisation par quartier permet de se repérer très facilement. Un chouilla plus d’histoire ne serait pas de trop. Mais, pour un week-end, ces guides sont top !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]
Recommended Posts
Showing 2 comments

Leave a Comment